Le cas Allison

Aller en bas

Le cas Allison

Message par Invité le Ven 24 Aoû - 14:39

Voici pour nous faire patienter avant les prochaines éclaircies le cas Allison Stokke .... alors à vous de juger .... entre le sport et le business ...

Allison Stokke, star malgré elle




NEWPORT BEACH Yelena Isinbayeva a du souci à se faire. Oh ! pas tant pour son record du monde qui, perché à 5,01 m, est encore inaccessible pour la plupart de ses concurrentes actuelles. C'est plutôt l'immense popularité de la tsarine de la discipline qui, à terme, est menacée. Sur le Net en particulier. Une jeune Américaine l'a ainsi, d'ores et déjà, supplantée dans les principaux moteurs de recherche. Son nom : Allison Stokke. Âgée de 18 ans, la perchiste de Newport Beach est l'une des dernières trouvailles des cyber-amateurs de chair fraîche, qui l'ont assurée d'un taux de popularité qualifié de "phénoménal" par les experts en la matière au départ d'un simple cliché pris peu avant sa prise d'élan lors d'une compétition à New York.



Short noir et top blanc, la perche posée sur l'épaule droite, la belle brune à la peau mate se passe une main dans les cheveux qu'elle vient d'attacher. Une pose somme toute banale, dans pareil contexte, mais jugée suggestive, voire davantage, par tous les yeux non avertis. La photo en question, prise et publiée on-line par un journaliste spécialisé, a rapidement été détournée de son utilisation d'origine, à savoir l'illustration d'un article consacré à la présentation d'un meeting californien. Tout à fait charmante, Stokke, dont le passé de gymnaste (comme Isinbayeva...) se révèle précieux à la perche, a tapé dans l'oeil de plus d'un internaute qui, d'e-mail en e-mail, de blog en blog, ont conféré à la photo une dimension planétaire, échappant forcément à tout contrôle. Et puisque les lois d'Internet sont ainsi faites que rien ne se perd et que tout se sait, les commentaires en tous genres (des éloges romantiques aux fantasmes les plus crus) sont rapidement parvenus aux oreilles de l'intéressée, victime d'une sorte d'effet boomerang engendré par sa soudaine popularité.




Une interview d'elle (précisons qu'elle était cadrée en plan serré) commentant l'une de ses performances a été visionnée plus d'un million de fois sur un célèbre site de vidéos en ligne. Les blogs ayant référencé différentes photos de l'athlète (la collection s'enrichit régulièrement de clichés inédits, voire privés, dont l'origine reste mystérieuse) ont battu tous leurs records d'affluence depuis un mois. Et un moteur de recherche bien connu propose à présent plus d'un million de résultats lorsqu'on encode son nom. Pire ! Dans la ville où elle réside, la pauvre Allison, dévisagée en rue, ose à peine sortir de chez elle pour aller manger une salade dans son fast-food préféré. Être jolie, quel enfer ! "Même si rien de tout cela n'est illégal, je trouve la situation complètement démente ! " a déploré l'étudiante universitaire dans les colonnes du Washington Post . J'ai travaillé tellement dur pour réussir une belle carrière, et c'est presque comme si ces efforts ne comptaient pas. Personne ne les voit. Personne ne me voit..."





En guise de solidarité envers la championne, son site de fans non-officiel a cessé ses activités, écrivant laconiquement: "Désolé d'avoir contribué à cette attention non désirée, Allison. Nous te souhaitons bonne chance..." Effrayée, semble-t-il, par les convoitises croissantes qu'elle suscite, de la part des télévisions nationales notamment, Allison Stoke refuse désormais presque systématiquement les demandes d'interview. Et paraît sombrer inexorablement dans la paranoïa, d'autant que photographes et cameramen se pressent à chacune de ses apparitions sur le sautoir. Car, finalement, c'est bien là sa principale activité, n'en déplaise aux voyeurs. Courage, donc, Allison : les phénomènes sont, par définition, éphémères...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum